#1 10-06-19 19:33:14

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 905
Implication :   76 

20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

20 ans des NONEM : Soirée de rave à Terranova dans le Monferrato:  1500 raveurs de toute l'Italie,  de France et d'Espagne.
dfaa4188dd0b.jpg





Nouvelle fête ce week-end dans la région du parc du Pô entre Frassineto et Terranova où il y a quelques semaines à peine, le mauvais temps avait découragé plus de 500 participants lors d'une précédente free party.Cette soirée est organisée pour fêter les 20 ans des Nonem, qui sont accompagnés pour l'occasion des R-Metik et Pirate Circus. Samedi en fin de soirée, des centaines de jeunes ont commencé à rejoindre le site. Plus de 1 500 personnes étaient présentes au matin avec de nombreux jeunes de France et d’Espagne, mais aussi de toute l’Italie, avec camions et tentes.

a05622d41842.jpg
ca2c79cf9840.th.jpg47ef363f9b12.th.jpg2b618903b528.th.jpgthumb_1998aac4-6d28-4811-8547-c0b45d9d01e2_1560090261.th.jpg


L'intervention des forces de police fut massive, avec le chef du commissariat de Casale et le capitaine de la Compagnia di Casale, Christian Tapparo. Le nouveau maire de Casale Federico Riboldi est également sur place. Les véhicules et les personnes ont été contrôlés. Mais le rassemblement illégal a tout de même continué au son de la musique techno et les forces de l'ordre eux ont étés assaillies par ceux qui se plaignent de bruits insupportables.


20 years Nonem Organisation
Nonem // R Metik // Pirate Circus

Publiée par Free Tekno Party sur Lundi 10 juin 2019


"Vous ne pouvez pas vous reposer, même avec les fenêtres ouvertes, la musique vous frappe, nous espérons que vous déciderez de faire quelque chose pour arrêter ces raves pour toujours, et j'espère que la zone du parc du Pô sera protégée de manière spéciale", a déclaré un habitant de Frassineto qui, dès les premières heures de l’aube, a du vivre avec le grondement continu de cette maxi rave... Pour le maire Federico Riboldi : "je surveille avec les forces de l'ordre, c'est l'une des raves les plus abusives de ces dernières années sur notre territoire. Il est temps de dire stop ".



Source : La Stampa & Casalenews & Free Tekno Party

   0 


Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 10-06-19 20:15:50

Gravity
Bass Jedi
Inscription : 25-08-12
Messages : 459
Implication :   

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie



Dernière modification par Gravity (10-06-19 20:20:55)

   0 

#3 10-06-19 20:23:08

Gravity
Bass Jedi
Inscription : 25-08-12
Messages : 459
Implication :   

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

   0 

#4 11-06-19 21:58:04

sam
Bass Jedi
Inscription : 11-01-12
Messages : 548
Implication :   10 

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

le skeud de la dernière vidéo, mortel!!! grosse tawa là!

   0 

#5 13-06-19 16:11:48

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 905
Implication :   76 

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

eb33548c7d6b.th.jpgb86ac7c133d9.th.jpg

Merci à Laety

   0 

#6 14-06-19 20:47:22

Gravity
Bass Jedi
Inscription : 25-08-12
Messages : 459
Implication :   

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

   0 

#7 16-06-19 18:43:58

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 905
Implication :   76 

Re : 20 ans des NONEM : 1500 personnes en Italie

Sommet à la préfecture sur la rave party : tolérance zéro
7207f9f5ba03.jpg




Le départ des participants de la soirée qui s'est déroulée le week-end dernier a continué tout au long de l'après-midi du mardi et du lendemain matin.Une cinquantaine de raveurs et une douzaine de véhicules étaient toujours comptabilisées mercredi matin dans le parc du Pô, sur le territoire de Frassineto, sur la rive gauche de la rivière, dans les bois près de Terranova.

Samedi, vers 22 heures, des centaines de jeunes ont commencé à arriver dans la région: plus de 1 500 personnes venant de France et d'Espagne, mais aussi de toute l'Italie, beaucoup d'entre elles étant arrivées à Monferrato dans des camions équipés de matériel.

L'intervention des forces de police a été massive, avec des postes de contrôle mis en place par les carabiniers et la police, coordonnés respectivement par le commandant de la compagnie de Casale, le capitaine Christian Tapparo, et par le chef du commissariat de Casale, la commissaire adjointe Carmine Bagno. Les militaires et les agents ont contrôlé et fouillé des personnes et des véhicules.

Il y a eu beaucoup de protestations des habitants contraints de subir pendant deux jours et deux nuits consécutives le bruit causé par la musique techno "projetée" à très fort volume. Le bruit, au milieu de la nuit, a également été entendu à Casale, à Motta de’Conti et Langosco et surtout à Frassineto. Les forces de l'ordre ont été attaquées.

Lundi après-midi, un résident de Gênes âgé de 40 ans est tombé et a été soigné aux urgences pour une plaie par lacération. Lundi également, dans la soirée, 250 à 300 véhicules étaient encore présents alors que la fête s'est poursuivi dans la nuit.


Mercredi, la zone n'était pas encore complètement dégagée: dans l'après-midi, une quinzaine de campeurs et plusieurs personnes étaient encore présents. Au même moment, des habitants de la région ont signalé l’invasion de propriétés privées - cours et terrains - par une vingtaine de jeunes qui campaient avec des tentes dans l’attente de quitter Monferrato.

Jeudi matin, les travailleurs de Cosmo ont pu effectuer une inspection pour commencer les travaux de nettoyage.

"C’est un désastre, des déchets partout", a déclaré Gian Marco Argentero, maire de Frassineto, décontenancé, qui a de nouveau participé jeudi matin à un sommet à la préfecture, et qui a demandé directement au maire de Casale, Federico Riboldi et au préfet Antonio Apruzzese de faire le point sur la situation et prendre les contre-mesures nécessaires pour éviter que de telles fêtes ne se reproduisent à l'avenir. Outre les deux maires et le préfet, les responsables provinciaux de la police et des carabiniers et les responsables du parc du Pô ont également pris part à la table ronde et tous ont exprimé leur volonté de remédier à ce phénomène : désormais, la tolérance zéro.


Ps : Le maire aurait été sur le site jusqu'au samedi soir tard dans la nuit  "même au risque de sa sécurité personnelle" d'après le journal...



Source : ilmonferrato

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA