Ou s'inscrire grâce à votre compte. Se connecter avec Loginza

#1 19-03-18 19:37:46

WQT
Bass Explorer
Inscription : 04-02-17
Messages : 36
Implication :   

Liberté pour Dallas! (Solidarité antifasciste,ville d'Austin au Texas)

Free Dallas!





Le 9 mars à midi, des agents fédéraux ont encerclé notre camarade bien-aimé Dallas avec des fusils à pompe et l’ont arrêté. A l’instant où nous rédigeons ces lignes, il est maintenu dans les cachots de l’État.

Nous croyons que cet arrestation de notre camarade est la tentative la plus récente et la plus agressive de la part des flics – locaux, étatiques et fédéraux – pour supprimer et réprimer l’organisation révolutionnaire et le mouvement antifasciste militant. Bien qu’il ne puisse y avoir aucun doute que partout où il y a une véritable résistance à la montée du fascisme, l’État essaiera de l’écraser, nous croyons que le mouvement à Austin a attiré une attention particulière. Ils voient bien que c’est devenu une inspiration pour les autres – et maintenant ils veulent faire un exemple en capturant notre camarade.

Au cours des dernières années, Austin, au Texas, a fait les gros titres internationaux pour sa lutte militante antifasciste. Les communistes et les anarchistes ont transformé les rues d’Austin en un champ de bataille dans la lutte contre le génocide, la déportation et la torture. Partout dans le monde, les camarades ont montré de l’intérêt et du respect pour les antifascistes d’Austin, qui ne montrent aucune pitié aux fascistes, les surpassant en nombre et se battant férocement dans toutes les confrontations. Ce qui a peut-être attiré l’attention la plus sérieuse, non seulement des fascistes mais aussi des flics, c’est le militantisme acharné et endurci du mouvement et son haut degré d’organisation – ainsi que le fait qu’il est dirigé par les communistes.

Cette attention et la répression qui a suivi ont commencé avant même la forte hausse du fascisme dans la période précédant l’élection de Trump. Il y a près de deux ans, des gens que l’État croyait être associés au mouvement ont connu des visites d’agents du FBI qui ont tenté de les questionner. Peu de temps avant l’élection de Trump, les antifascistes ont peint par dessus des graffitis fascistes que l’Université du Texas avait laissés intacts sur les piliers d’un musée sur le campus. Les poulets ont frappé sauvagement et arrêté trois personnes qui marchaient à proximité sans aucune preuve.

Mais avec la croissance quantitative et qualitative du mouvement dans sa sophistication et son militantisme à la suite de l’élection de Trump, la répression a commencé à augmenter brusquement. La semaine suivant l’élection de Trump, trois manifestations anti-Trump ont eu lieu. La première a été menée principalement par des étudiants de l’Université d’Austin après une grève de plusieurs heures, perturbant le trafic pendant la plus grande partie de la journée de travail. La nuit suivante, les communistes ont pris le contrôle de la rue, exhortant les manifestants à prendre plus de place sur les rues et à résister activement aux flics anti-émeutes envoyés pour réprimer la manifestation. Les tensions étaient très fortes et, par le comportement violent des flics, il semblait clair qu’ils avaient envie d’arrêter les antifascistes. Trois nuits plus tard, le 13 novembre, six manifestants, dont Dallas (qui n’est pas son nom légal), ont été arrêtés et accusés de divers chefs d’inculpations allant de l’arrestation à l’agression. Sur les ordres du département de police d’Austin, un article a dévoilé que tous les six étaient des membres des Red Guards en dépit de l’absence de quelconque preuves ou raisons de croire cette affirmation. Pendant la manifestation, l’une des six avait des problèmes de santé et a été blessée lors de son arrestation. Elle a demandé des soins médicaux et a été emmenée à l’hôpital, où elle a été harcelée par la police, qui l’a interrogée sur ses affiliations politiques et l’a poussée à déclarer qu’elle était avec les RGA.

Depuis ce jour, au cours d’une série de contre-manifestations antifascistes, de manifestations militantes contre la gentrification et de rassemblements dirigés par les communistes, l’État n’a fait qu’intensifier et affiner ses tentatives d’intimidation et de répression du mouvement. Ils ont arrêté qui ils pouvaient, y compris des personnes qui avaient pris part à la légitime défense contre les fascistes qui les avaient agressés, les accusant de tout ce qu’ils pouvaient trouver. Quand quelqu’un a été arrêté lors d’une marche militante contre la gentrification, un agent du FBI est venu et l’a interrogé dans la prison sans contrôle. Il n’y a pas longtemps, après le 9 décembre 2017, lorsque les antifascistes d’Austin ont confronté et chassé les néo-confédérés et d’autres fascistes, le rapport de police décrivait ouvertement tous les antifascistes sur le terrain comme des membres des Red Guards. Cela va sans dire, mais à chaque instant la police a montré une camaraderie chauvine avec les fascistes, leur serrant la main, plaisantant et riant avec eux, et les protégeant avec empressement tout en fermant les yeux sur leurs propres attaques.

Pendant tout ce temps, le mouvement à Austin n’a fait que se renforcer, refusant d’être secoué ou découragé par l’intimidation et la répression croissante. En raison de l’engagement indéfectible de l’État pour un monde dégénéré et réactionnaire, nous sommes sûrs qu’ils ne peuvent pas supporter l’exemple du mouvement à Austin pour son courage, son militantisme sans faille et sa sophistication. Face à cette résolution, nous croyons qu’ils étaient de plus en plus convaincus qu’ils ne pouvaient pas détruire ce mouvement simplement par une répression généralisée, et qu’ils devaient donc faire ce que la bourgeoisie a fait si souvent dans le monde: trouver les individus qu’ils considèrent comme essentiels au mouvement, et ensuite les persécuter avec la violence et l’intimidation qu’ils croient assez sévères pour briser leur volonté ou simplement les détruire, espérant que, ce faisant, ils pourront mettre fin au mouvement. Nous croyons qu’il est évident que, en raison du leadership dont il a fait preuve dans les manifestations, et parce qu’il est un ardent défenseur de RGA, ils ont eu les yeux sur Dallas pendant au moins deux ans, dans l’espoir de l’emprisonner ou de le tuer.

Le 13 novembre 2016, alors que Dallas était arrêté par un officier de la DPS pour une agression supposée qu’il n’avait pas commise, dans ce qui nous semble clairement être une tentative de meurtre, l’agent Goodson du Texas a enroulé ses bras autour de son cou, le tordant et le brisant en deux endroits, le laissant presque paralysé du bas du cou. Ignorant les demandes répétées de Dallas de partir avec une ambulance pour l’hôpital, un autre officier a procédé à son arrestation et l’a jeté en prison, où il a passé la nuit avec un cou cassé. Les flics n’ont pas réussi à le tuer, et il a survécu cette nuit là et s’est rétabli lentement après une chirurgie invasive, portant un halo pendant des mois, ce qui l’a rendu incapable de se doucher ou de cuisiner lui-même.

Nous croyons qu’après son échec à ce qui nous semble être une tentative de meurtre, l’État a décidé d’essayer de l’arrêter pour des accusations plus graves.

La série d’événements qui ont conduit à sa récente arrestation par des agents fédéraux a été déclenchée par ce que nous croyons être des accusations fabriquées par Jésus Mares et sa partenaire, Angelica Clarke. Nous sommes d’avis que l’accusateur de Dallas, Jésus, a pu être un informateur pendant quelques années ou qu’il est maintenant payé pour en être un. Il a d’abord rencontré Dallas en 2015, mais a coupé le contact pendant un moment, revenant en 2016, des mois avant que le cou de Dallas ne soit brisé. Pendant plus d’un an, Jésus a essayé de l’inciter, lui et d’autres organisateurs, à recourir à de la violence inutile et à des actes d’intimidation armée contre les agents fédéraux. Cela contrastait fortement avec la ligne politique que Jésus tenait à tous les autres moments, qui était invariablement pour la réconciliation avec les réformistes. Nous pensons que Jésus, réalisant que personne ne l’aiderait à commettre des actes terroristes, a choisi de couper les ponts avec tous les organisateurs sérieux dans la région pour se préparer à accuser faussement Dallas, puisqu’il n’avait aucun crime à signaler. Peu avant l’arrestation de Dallas, Jésus et Angelica ont commencé à harceler la fiancée de Dallas en personne et via des applications de messagerie.

Le 13 février, Jésus a porté plainte pour un assaut avec arme pouvant entraîner la mort qui aurait eu lieu deux jours plus tôt, tandis que la partenaire de Jésus accusait la fiancée de Dallas d’agression. Dallas a été arrêté sous la menace d’une arme dans le complexe d’appartements de sa fiancée le 3 mars. En l’entendant crier dehors, sa fiancée a ouvert la porte pour voir ce qui se passait, et a ensuite été détenue dans une voiture de police pendant des heures alors que la police a obtenu un mandat pour perquisitionner son appartement. Après avoir été libérée, on lui a dit qu’elle pouvait attendre dans la voiture ou partir alors que son appartement était perquisitionné, bien qu’on lui ait dit plus tôt pendant sa détention qu’elle pouvait être dans son appartement pendant la fouille. Elle a choisi de ne partir que pour revenir quelques heures plus tard dans un appartement retourné sans dessus dessous. Les flics avaient laissé une casquette «Make America Great Again», bien en vue, posée près de l’entrée de son appartement. Nous croyons qu’il s’agissait d’une tentative d’intimidation et que cela pourrait être interprété comme une menace.

Avec sa caution de 70 000 $, Dallas est resté en détention pendant cinq jours alors que ses amis, sa famille et ses camarades ont amassé la somme nécessaire pour payer sa caution. Après que sa caution ait été payée et en attendant l’installation de sa surveillance électronique, sa fiancée, enceinte de son enfant, a été arrêtée. Dans une démonstration de cruauté sans surprise, ils l’ont kidnappée alors qu’elle sortait de son échographie de neuf semaines. Cette journée, le 8 mars, journée internationale de lutte des femmes travailleuses, aurait été leur première chance d’entendre les battements cardiaques de leur enfant. Bien qu’Angelica l’ait accusée d’agression en même temps que Jésus accusait Dallas, ce n’est que peu de temps après que la caution de Dallas ait été postée qu’ils l’ont arrêtée. Nous croyons que cela montre clairement que les flics essayaient de causer le plus de dommages financiers et psychologiques possible, les empêchant de se voir et de voir leur enfant à naître pour la toute première fois.

Dallas a été libéré peu de temps avant le début de la Journée internationale des femmes travailleuses, et son premier acte, immédiatement après sa sortie, a été de venir en soutien à cet événement. Il a dit à tous ceux qui étaient présents que lui et sa fiancée avaient tous deux fait face à ces actes de répression. Lors de l’événement, il a lu un poème émouvant qu’il avait écrit en détention intitulé «To My Unborn Child» (NDLR : « A Mon Enfant à Naître »). Il a exhorté tout le monde à se battre pour sortir sa fiancée de détention, car elle est un exemple incroyable d’une organisatrice dévouée. Même après avoir été emprisonné de façon inattendue pendant des jours, et même s’il ne savait pas s’il y avait plus de mandats d’arrêt, sa première priorité était de rallier ses camarades pour défendre sa fiancée enceinte et contribuer au succès de cet événement important. Dallas a été un organisateur infatigable dans l’avancement de la lutte des femmes. Tous ceux qui le connaissent peuvent témoigner combien de fois il s’est élevé contre la misogynie, le harcèlement sexuel et la violence. Ce sont les actes d’un organisateur engagé, et ils ne sont absolument pas surprenant pour quiconque a connu Dallas. Il a toujours manifesté le plus profond intérêt pour le peuple, et vit avant tout pour que ce travail politique se poursuive, même si sa liberté et sa vie ont subi une attaque soutenue et potentiellement meurtrière. Inspiré par son dévouement et son appel à l’action émouvant, ses camarades ont immédiatement donné des centaines de dollars au fond de caution et ont commencé à discuter des moyens d’aider la défense de sa fiancée.

Le lendemain matin, Dallas et un ami se sont dirigés vers le bureau de cautionnement pour répondre aux exigences supplémentaires de sa caution. Immédiatement à la sortie de la voiture, ils ont été entourés de flics infiltrés et d’agents fédéraux. Dallas a été arrêté en tant que criminel pour possession illégale d’une arme à feu, armes à feu auxquelles nous croyons qu’il n’avait pas accès. Et même si Dallas déjà été condamné, ce qui est particulièrement absurde, c’est que la condamnation a eu lieu il y a près de vingt ans, lorsqu’il avait 17 ans, pour avoir tagué un bâtiment. Son propriétaire a poussé pour que Dallas obtienne la peine maximale : un an de prison. Malgré le fait qu’il n’a jamais prétendu vivre avec sa fiancée et qu’il n’est pas inscrit sur le bail, les flics prétendent que les armes à feu qu’ils ont saisies lors d’une descente chez sa fiancée sont la preuve de cette possession. Ils ont eux-mêmes admis que ces armes avaient été acquises et enregistrées légalement. Ce n’est certainement pas un crime de posséder des armes au Texas, et nous ne voyons pas la police faire des raids dans les maisons pour saisir les armes des «patriotes» et les accuser de crimes inventés.

Bien que les autorités aient été là seulement pour arrêter Dallas, la personne qui était avec lui a été détenue et forcée de s’identifier. Après avoir vérifié son nom, un agent fédéral a demandé: « Alors qu’avez-vous volé? » puis a commencé à poser des questions guidées sur un vol fabriqué, que cette personne n’a certainement pas commis. Ils ont répondu qu’ils n’avaient rien volé et qu’il n’existait pas de mandat d’arrêt. Les agents fédéraux ont cessé de les harceler, mais un infiltré n’a pas perdu de temps pour dire quelque chose comme “si vous ne voulez pas avoir de problèmes, alors ne traînez pas vers les communistes”, ce qui, nous croyons, n’est qu’une preuve supplémentaire que les autorités sont désireuses d’inventer de faux crimes pour emprisonner les communistes. Nous sentons que les flics visent clairement à provoquer une terreur psychologique de tous côtés: chez Dallas, chez sa fiancée, et chez tous ceux qui les côtoient, par des arrestations, des détentions et des harcèlements, espérant que certains s’impliqueront involontairement dans un crime inventé .

Jésus et Angelica affirment que l’agression supposée s’est produite avant 7 heures du matin un dimanche, alors qu’ils rendaient des livres à Dallas et à sa fiancée. Un combat à propos de livres semble si ridicule qu’il peut être possible que le juge pense que Jésus et Angelica se contentent de prétendre que c’est sur les livres simplement pour éviter de parler de quelque chose d’autre qui les impliquerait dans un crime, comme une affaire d’armes ou de drogue. Pour être clair, il serait ridicule d’assumer quoique ce soit de ce genre, puisque Jésus est déjà légalement bien armé, et que Dallas et sa fiancée sont complètement sobres. En fait, ces deux camarades sont connus pour aider leurs camarades et amis à devenir et à rester sobres, et leur aide a été inestimable pour beaucoup.

Nous croyons que Jésus est un menteur compulsif, mentant sur tout, de ses relations à ses prises de drogues. Autant que nous puissions le dire, il porte des armes partout, et nous croyons qu’il est impatient de les utiliser. Il a offert d’armer diverses personnes ou de les former à l’utilisation d’armes à feu sans tenir compte de leur statut juridique, de leurs capacités et de leur bien-être. Si nous avons raison de dire que le FBI l’utilise comme informateur, il est évident qu’ils se foutent de la fiabilité, du caractère ou de la stabilité mentale de leurs informateurs tant qu’ils croient que cela leur donnera un avantage pour mettre des organisateurs et militants en prison.

Jésus n’a pas cessé son harcèlement même après toutes ces arrestations. Quelques jours après la première arrestation de Dallas dans cette série d’événements, Jésus, après avoir vu l’un des clients de l’avocat de Dallas à l’intérieur d’un palais de justice, lui a envoyé une copie de leur photo d’arrestation. Un autre jour, il a agi de telle manière que, selon nous, il a tenté de se faire passer pour l’un des assistants juridiques de l’avocat de Dallas, demandant spécifiquement à deux de ses clients s’ils avaient terminé les démarches nécessaires pour régler leur dossier. Jésus a également traqué l’avocat de Dallas à l’intérieur du palais de justice, le suivant dans une cage d’escalier et l’acculant à cet endroit pour l’affronter bruyamment au sujet de la représentation de Dallas.

Nous nous attendons à ce que Jésus continue à harceler les gens avec à peu près n’importe quel degré de connexion à Dallas. Nous croyons qu’il est vindicatif et qu’il prend de la joie dans la peur des autres. Cette utilisation d’informateurs téméraires et de tactiques de répression n’est pas nouvelle au Texas. En 2008, un informateur du FBI, Brandon Darby, avait suggéré que deux activistes fassent des bombes incendiaires contre des véhicules d’Etat, et ils ont été arrêtés et emprisonnés pendant des années à cause de ce complot fédéral. Comme Darby, Jésus semble être motivé par son propre intérêt plutôt que par son sens du devoir envers l’État. Contrairement à Darby, Jésus n’a pas réussi à influencer les organisateurs qu’il visait à tenter des actes terroristes.

Avec ce qui nous semble ne pas constituer de preuve significative, les autorités fédérales ont entassé des accusations contre Dallas qui pourrait le conduire à un total de 30 ans de prison. S’il est condamné à 30 ans, il sera complètement incapable de faire partie de la vie de son enfant, et souffrira certainement psychologiquement, pris au piège pendant des décennies dans les cachots de l’Etat.

Nous considérons que c’est encore un cas évident de l’hypocrite Etat américain qui enfreint ses propres lois et politiques pour tenter de détruire un mouvement politique qui menace son existence dégoûtante, l’oppression génocidaire et l’exploitation qu’il inflige à la plupart des gens sur terre.

Disons-le clairement: ces arrestations ne tueront pas le travail révolutionnaire qui se fait quotidiennement ici et partout au pays. Nous soutenons, comme nous l’avons toujours fait, que la bourgeoisie est une classe condamnée par sa propre existence complètement décadente à mener la haine des masses sur elle, à souffrir coup après coup de la classe ouvrière mondiale dirigée par le mouvement communiste jusqu’à ce qu’elle soit subjuguée une fois pour toutes. L’Etat rêve des rêves malades d’une classe condamnée quand il pense pouvoir noyer notre mouvement et les masses dans une répression sanglante et cruelle. La réalité est que tout ce qu’ils peuvent faire, c’est accélérer leur propre destruction. Ils ne peuvent pas briser la volonté du mouvement guidé par l’arme la plus pointue que le prolétariat ait jamais utilisée: le marxisme-léninisme-maoïsme, principalement le maoïsme. Bien que nous ayons beaucoup de leçons à tirer de nos erreurs, et bien que cela nous afflige indiciblement que quelqu’un que nous chérissons soit tombé entre les mains de l’ennemi, nous n’avons jamais été, et ne serons jamais, embarrassés par notre travail et notre lutte. Nous soutiendrons, défendrons et appliquerons le maoïsme jusqu’à notre mort.

Comme tous ceux qui connaissent Dallas peuvent le dire, c’est un homme qui ne cherche aucun éloge et incarne vraiment l’esprit révolutionnaire dont Mao parle dans son discours «Servir le peuple», un homme qui donne toute sa vie et son service au peuple. Après l’ouragan Harvey, qui a causé des ravages et des chagrins inimaginables sur la côte du Texas, il était dans le premier convoi d’Austin pour rejoindre Serve the People – Houston, prêt à commencer les secours au milieu des inondations et des nationalistes blancs armés de fusils qui rôdaient pour tuer des pillards. Son expérience avec Serve the People – Austin lui a permis de rationner les portions de nourriture et les ressources dans les quartiers les plus touchés. Mais plus que cela, son amour profond pour le peuple transparaissait dans chaque interaction, et il était toujours capable de se connecter avec les masses, de déterminer ce dont elles avaient le plus besoin et de toujours donner plus que ce qu’il avait promis. Étant passionnément dévoué par l’éducation politique, il a étudié de nombreux sujets avec presque tout le monde dans le mouvement d’Austin et au-delà, éduquant sans relâche les autres et s’efforçant d’apprendre plus quotidiennement. Dallas est une source d’inspiration pour un nombre incalculable de personnes par son internationalisme, son abnégation, son humilité et son dévouement. Pendant des années et des années il a donné absolument tout ce qu’il a au mouvement et aux masses, et le mouvement en a énormément bénéficié. Ceux qui le connaissent l’aiment au-delà des mots.

Nous refusons que ces crimes contre un grand serviteur du peuple passent inaperçus et ne soient pas contestés. Nous ne croyons pas qu’il bénéficiera de la clémence de l’État, mais nous avons l’intention de nous battre à tous les stades pour le protéger de tous les types de dommages, pour le libérer le plus tôt possible des cachots de l’ennemi, pour s’assurer que sa famille et ses proches sont protégés – et pour apporter la lumière de la vérité à cette tentative insidieuse de tuer et de criminaliser les révolutionnaires. Nous appelons tous ceux qui aiment les gens comme Dallas à prendre part à ce combat à nos côtés, sans relâche, sans fatigue et sans réserve. Vous trouverez ci-dessous des moyens de montrer votre soutien, et nous mettrons à jour la façon dont vous pouvez vous joindre à sa défense.

Ce qu’ils cherchent à lui faire, ils vont essayer de le faire à d’innombrables d’entre nous. Nous ne laisserons jamais tomber la défense des masses, de Dallas, et de tous les vrais révolutionnaires. Dans notre unité, guidés par notre idéologie, nous sommes plus forts qu’ils ne peuvent l’imaginer.

Luttez avec nous pour dénoncer la répression hypocrite de l’État!

Répandez l’urgence de défendre et de libérer Dallas aux quatre vents!

Liberté pour Dallas!

Source et suite de la traduction de la déclaration ICI

   0 


"Tel un cas d’herpès génital, l'harmonie ne nous quittera plus."

Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA