Ou s'inscrire grâce à votre compte. Se connecter avec Loginza

#1 07-07-14 17:27:35

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

[Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

[Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds
_56Id3.png


Petite centralisation journalistique ayant pour but de recensé en un seul et même topic toutes les affaires touchant la Police et la Gendarmerie, liée à la Tekno ou pas, et dans lesquels les forces de l'ordre sont impliquées à différents niveaux : Corruption, Violences, Menaces, Passes Droits, Viol... Cette rétrospective qui ne prend en compte que l'année 2014 pour le moment comporte déjà un nombre incalculable de faits qui ont pour but de montré l'exceptionnelle exemplarité de l'appareil de répression de l'Etat qui comme l'affirme ses syndicats n'est jamais responsable de rien...


Janvier 2014


Abus de Pouvoirs, Corruption : Les sanctions contre les policiers de la BAC Nord de Marseille entérinées : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html





Fevrier 2014



- Violence Policière : Nouvelle affaire de mutilation causée par un flashball : http://www.liberation.fr/societe/2014/0 … all_978535

- Trafic d'Armes : Chevaline : l'ex-policier blanchi mis en examen pour trafic d'armes : http://www.franceinfo.fr/faits-divers/a … mes-323175

- Corruption : le jeune gendarme adjoint de Palavas volait pour payer sa coke : http://www.midilibre.fr/2014/04/24/le-g … 2662487196


_tCauK.jpg



Mars 2014



- Corruption : Un policier de la BAC mis en examen : http://www.europe1.fr/Faits-divers/Mont … -1918739/#

- Abus de Pouvoirs : La police soupçonnée de chantage à la naturalisation, l'IGPN saisie : http://www.ladepeche.fr/article/2014/03 … aisie.html

- Violence Policière : Frappé par un policier lors d’un contrôle, un retraité porte plainte : http://www.planet.fr/societe-frappe-par … 29336.html




Avril 2014


- Abus de Pouvoirs : Saisie Anonym (09) et gros dispositif policier à Prat d'Albis : http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=5205

- Violence Policière : Une avocate giflée par un policier : http://www.droit-inc.fr/article11766-Un … n-policier

- Viol : Deux policiers mis en examen pour viol au 36, Quai des Orfèvres : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html


_96xDS.jpg


Mai 2014




Juin 2014



- Abus de Pouvoirs : Une Saisie de Plus : http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=5467

- Viol : Le calvaire d'une prostituée roumaine violée par deux CRS : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di … 7772768583

- Meurtre Paris 20e : violences policières, un jugement honteux : http://www.npa2009.org/actualite/paris- … nt-honteux

- Violence Policière : La Rochelle : un motard filme son interpellation musclée : http://www.sudouest.fr/2014/06/17/la-ro … 2-1391.php

- Violence Policière :  Sur le pont Wilson à Lyon, une bavure policière après la victoire de l’Algérie ? : http://www.rue89lyon.fr/2014/06/25/pont … e-algerie/

- Censure : Après la bavure, la censure ? : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon … la-censure

Humour de flics : Policiers grimés en "noirs": enquête ouverte : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ … uverte.php

- Abus de Pouvoirs : Nouvelle Saisie dans le Var et surveillance accrue des Spot : http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=5534

- Corruption : BAC de Marseille - L’IGPN aurait-elle trafiqué les écoutes ? : http://www.alliancepn.fr/?eID=dam_front … docID=7809




Juillet 2014




- Abus de Pouvoirs : Saisie. Multi 29 Les raveurs sont à Botmeur pour une multison illégale : http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=5535

- Violence Policière :  Interpellation musclée à Joué : policier et automobilistes condamnés : http://www.leparisien.fr/faits-divers/v … 88%2Cd.ZGU
   
- Violence Policière : Corse : une enquête ouverte après l'évacuation musclée de la préfecture de Bastia  : http://www.lepoint.fr/societe/corse-une … 061_23.php

- Violence Policière : Trois policiers renvoyés en correctionnelle pour avoir blessé un homme au Flash-Ball : http://www.lepoint.fr/societe/trois-pol … 160_23.php

- Racisme : Les gendarmes voient la vie en bleu marine : http://www.lepoint.fr/societe/les-genda … 206_23.php

- Violence Policière : Die : la vidéo de l’interpellation de deux hommes qui fait polémique : http://www.ledauphine.com/drome/2014/07 … -polemique

- Meurtre : Essonne : un policier en garde à vue après avoir tué un homme au cours d'une interpellation  : http://www.lepoint.fr/societe/essonne-u … 137_23.php




Aout 2014



- Corruption : Perquisition à la brigade des stups' après la disparition de 50 kg de cocaïne : http://www.lepoint.fr/societe/perquisit … 679_23.php

- Corruption Air cocaïne : "Des éléments dissimulés à la justice" :  http://www.lepoint.fr/societe/air-cocai … 808_23.php

- Censure : Les poulets de Loué dans le collimateur de Christian Estrosi & de la police (voir fin de l'article..) : http://www.lepoint.fr/politique/les-pou … 993_20.php

- Corruption : 200 Kilos de cannabis découvert lors d'une perquisition autour des 52 kilos de cocaine : http://www.lepoint.fr/societe/vol-de-co … 974_23.php

- Meurtre : Un étudiant meurt après un tir de taser  : http://www.lepoint.fr/societe/un-etudia … 372_23.php

- Violence Policière : Les images de l'interpellation d'une famille de clandestins fait polémique : http://www.lepoint.fr/societe/les-image … 453_23.php

- Meurtre : Immigration : l'Algérien en cours d'expulsion est mort d'asphyxie  : http://www.lepoint.fr/societe/immigrati … 035_23.php




Septembre 2014


- Violence Policière : Calais manifestation de migrants "contre les violences policières" : http://www.liberation.fr/societe/2014/0 … es_1094650

- Meurtre : Jeune homme mort après des tirs de taser : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di … 7774147568 // http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di … 7774159289

- Corruption, Abus de Pouvoirs :  Des ripoux au tribunal : http://www.lepoint.fr/societe/des-ripou … 905_23.php

- Violence Policière : Mort pour un refus d'obtempérer : http://www.lepoint.fr/societe/course-po … 204_23.php

- Violence Policière : « La police m’a tabassé » : http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/6 … a-tabasse/





Octobre 2014



- Corruption : Escroqué par le policier qui recueille sa plainte : http://www.metronews.fr/paris/chennevie … Df1EkwEMq/

- Corruption : Trafic de voitures volées : deux policiers de la BAC 93 en garde à vue : http://www.lepoint.fr/societe/trafic-de … 239_23.php

- Violence Policière , Abus de Pouvoirs, Racisme : Non-lieu requis pour le policier qui a ôté un œil à Ayoub : http://www.estrepublicain.fr/actualite/ … ieu-requis

- CorruptionAbus de Pouvoirs : Un policier complice d'un hacker israelien ? : http://www.panamza.com/031014-ulcan-israel-connexion (Source unique, mais assez documenté, a prendre avec des pincettes ^^ )

- CorruptionAbus de Pouvoirs : Affaires Rocancourt : l'ex-chef du GIGN Christian Prouteau mis en examen  : http://www.lepoint.fr/societe/affaires- … 008_23.php

- Racisme, Humour de flics : Cazeneuve veut recenser les cas de radicalisation dans la police : http://www.lepoint.fr/societe/cazeneuve … 130_23.php

- Abus de Pouvoirs, Corruption : Enquête assassinat Erignac: seize ans après, une plainte vise Roger Marion : http://www.lepoint.fr/societe/enquete-a … 488_23.php

- Meurtre : Un homme qui frappait sa mère tué par la police à Lyon : http://www.lyonpremiere.com/Un-homme-qu … a6850.html

- Meurtre :Toulouse: un braqueur tué par la police : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ … police.php

- Viol :  Un policier accusé d'avoir violé une femme en cellule de dégrisement : http://www.metronews.fr/info/mantes-la- … AEI0ZBEDg/

- Violence Policière : Un pompier-manifestant perd un oeil: son avocat fustige "l'enquête approximative" et saisit la justice : http://france3-regions.francetvinfo.fr/ … 78202.html

- Meurtre : Barrage de Sivens : Rémi Fraisse victime d'une explosion  : http://www.lepoint.fr/societe/mort-de-r … 486_23.php  // Mort de Rémi Fraisse: la piste policière confirmée  : http://www.lepoint.fr/societe/mort-de-r … 671_23.php

- Corruption, Censure :  Un journaliste lyonnais entendu et mis sous pression par la police  :  http://www.lepoint.fr/societe/un-journa … 646_23.php

- Meurtre :  Un militaire tue un adolescent qui avait refusé de lui donner une cigarette http://www.lepoint.fr/societe/moselle-u … 649_23.php

- Violence Policière : Emeutes dans la ZUP de Blois : le jeune blessé a perdu un oeil : http://france3-regions.francetvinfo.fr/ … 82113.html

- Corruption, Abus de Pouvoirs : Lyon comment un juge et un flic ont violé le secret des sources :  http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon … es-sources // http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon … t-il-devin





Novembre 2014



- Violence Policière : Le Mans 1 000 euros d’amende requis contre le policier violent : http://www.lemainelibre.fr/actualite/le … 014-115534

- Meurtre : Marseille : trois policiers condamnés à du sursis pour la mort d'un autiste  : http://www.leparisien.fr/provence-alpes … 265167.php

- Violence Policière, Abus de Pouvoirs :Pas-de-Calais: Un policier condamné pour avoir mis son arme dans la bouche d'un suspect : http://www.20minutes.fr/lille/1475355-2 … he-suspect

- Racisme, Humour de flics : Police et gendarmerie face aux débordements de leurs agents sur les réseaux sociaux : http://www.nextinpact.com/news/90538-po … ociaux.htm

- Corruption, Abus de Pouvoirs : Cercle de jeux et relation troubles : http://www.liberation.fr/societe/2014/1 … au_1140950

- Racisme, Abus de Pouvoirs : Des nazis dans la police : http://www.lepoint.fr/societe/des-nazis … 212_23.php




Décembre 2014


- Abus de Pouvoirs, Corruption : non-lieu dans une enquête sur un fichage ethnique par la police  : http://www.lepoint.fr/societe/justice-n … 222_23.php
- Abus de Pouvoirs, Corruption : La police des polices sur la trace des tours Eiffel miniatures : http://www.lexpress.fr/actualite/societ … 34261.html
- Abus de Pouvoirs, Corruption : http://www.lesnouvelles.fr/2014/12/27/p … -pas-juge/ : Propos islamophobes : le policier ne sera pas jugé
- Abus de Pouvoirs, Corruption : Joyeuses filouteries de Noël au SGAP de Marseille : http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ … el-au-sgap
- Meurtre : Un jeune homme armé tué par un policier au Havre : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html




Janvier 2015


- Abus de Pouvoirs, Corruption : Un CRS condamné pour des PV imaginaires dressés à un rival amoureux  : http://www.lepoint.fr/societe/un-crs-co … 421_23.php
- Abus de Pouvoirs, Corruption : un policier de la PJ renvoyé en correctionnelle  : http://www.laprovence.com/article/actua … nelle.html
- Abus de Pouvoirs, Corruption : Un policier condamné pour avoir menti sur le nombre de ses tirs contre des émeutiers en 2007 : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html




_mzdgk.jpg



" Oui non mais c'est comme partout, il y'a des flics pourris et puis il y a ceux qui sont honnêtes" " La minorité nuit à la Majorité" lol lol
Tous les mêmes, tous sans exception !!




Si vous souhaitez vous aussi suivre les exactions quotidiennes de notre grande protectrice pensez également à visité CopWatch => http://www.bassexpression.com/viewtopic.php?id=414

Et dormez tranquille brave gens, la police veille 29
*Dossier collaboratif et évolutif, ajoutez votre article

   0 


Module de réponse Facebook
Nous vous conseillons vivement d'utiliser un compte au contenu non sensible. Le forum ne saurait être tenu responsable de la sécurité de vos données lors de l'utilisation de ce module.

Pour rejoindre la communauté dans un environnement sécurisé et profiter des nombreux autres avantages, Inscrivez vous et participer via le forum.

#2 17-10-14 17:37:51

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Puisqu'en ce moment, les flics tirent à vue au lieu d’arrêter les protagonistes, avec 5 meurtres sur les 4 derniers mois, le tout en toute impunité ( c'est pratique la légitime défense sur les braqueurs de supérette pi sa réduit les coûts).
Puisqu'en france , pays des droits de l'homme, la  police possède désormais la possibilité de censurer et bloquer n'importe quel site web sans en référer à un juge...


Il est temps de rappeler à chacun le vrais visage des extrémistes radicaux de tout poil qui voudrait que nos vies soient régies par de mystérieux bouquins ....




10649094_802000449863925_408020785144755426_o.jpg

   0 

#3 17-10-14 18:01:23

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Comme tu peut le voir aucune dénomination autre que générique n'est utilisée sur cette illustration,qui comme tu l'a souligné n'est pas exhaustive..

Il n'y a donc pas lieu d'y mêler de quelconques officines, notamment nominativement.

Un

[hide2] 
.

qui permet de cacher le contenu aux invités a été appliqué aux deux noms cités pour éviter tout débordement non approprié.

   0 

#4 12-11-14 14:42:59

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Un scandale cette affaire lié à la mort de remi fraisse .

Voila aujourd'hui ce qu'on apprend : http://www.lemonde.fr/planete/article/2 … _3244.html



Pour rappel :


déclaration du procureur :

En début de soirée, le procureur de la République a jugé "impossible" pour l'instant de déterminer les causes exactes de la mort du manifestant.



Dimanche en milieu d'après-midi, les seules informations officielles sur ce décès émanaient d'un communiqué de la préfecture du Tarn, annonçant la découverte du corps vers 02H00 du matin.


Déclaration de la préfecture :

La Préfecture du Tarn a indiqué dans un communiqué que le corps d'un homme avait été découvert dans la nuit de samedi à dimanche sur le site du barrage contesté de Sivens, sans plus de précisions pour le moment.



Et il faudra attendre 48 h pour une déclaration du ministre de l'intérieur, dédouanant complètement le gendarme pour qui ce n'est pas une bavure !!

http://www.20minutes.fr/societe/1470091 … -cazeneuve

   0 

#5 12-11-14 17:47:56

IVO
Sound System
Lieu : |¤o°|OO||OO|°o¤|
Inscription : 05-11-14
Messages : 1 984
Implication :   15 
Site Web

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

et ... les gav illégales gratos ^^

Police secrète, secrets de la police


Garde-à-vue 2.0 … tout est permis

Ces méthodes relèvent très clairement du travail d’une police politique. Il n’y a pas eu de garde-à-vue, mais un enlèvement policier. Quelqu’un a été prélevé de la rue et a disparu pendant 36h. On ne peut pas appeler autrement que « police politique », une police qui commence à interroger les gens qu’elle attrape en leur demandant quelles sont leurs opinions, ce qu’ils ont dans la tête, ce qu’ils pensent de telle ou telle chose, qui ils connaissent.



ici
ou


pas nouveau mais bon ^^

   0 

.^o GRAVOS
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -
!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!

#6 13-11-14 07:51:28

IVO
Sound System
Lieu : |¤o°|OO||OO|°o¤|
Inscription : 05-11-14
Messages : 1 984
Implication :   15 
Site Web

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

et d'ailleurs je vais ouvrir un peu ma gueule.

intervention de cazeneuve à l'assemblée hier pour se dédouaner.
gros blabla dans les médias etc ...
mais personne ne parle de l'essentiel.

- ils sont intervenus comme des mercenaires: c'est leur boulot, ils sont payés pour, do the job ...
- ils ont fait une bavure qu'ils ont voulu couvrir: c'est des charognes comme d'hab.
- les politiques les couvrent: rien que de tres normal en ploutocratie.
- mais:
rémi est constaté atteint au sol à 1H40: réaction: stop aux grenades, "on le laisse le mec" et à 2H05 il y a constat de déces.
>>>>>>> pdt 25 mn ils l'ont regardé crever sous leurs yeux en tte connaissance de cause sans rien faire !!!!!!!!!!
personne en parle ???


alors oui tt le monde peut noyer le poisson en parlant d'autres choses ...

et à mort la racaille.

   0 

.^o GRAVOS
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -
!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!

#7 13-11-14 18:22:30

IVO
Sound System
Lieu : |¤o°|OO||OO|°o¤|
Inscription : 05-11-14
Messages : 1 984
Implication :   15 
Site Web

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

22 V'là les bleus, ou le terrorisme saucialiste*


Le 1er avril, au lendemain des élections, 9 arrestations sont venues s'ajouter aux 14 qui avaient eu lieu lors de la manifestation du 22 février 2014, à Nantes.
Une troupe d'enquêteurs spécialement réunis pour l'occasion , largement mise en valeur par le gouvernement saucialiste à travers ses médias, a épluché les photos et vidéos des centaines de caméras présentes dans la ville, pendant plus d'un mois. Alors qu'on s'attendait à des arrestations, s'ils existaient, de méchant-e-s anarcho-autonomes zadistes terroristes black bloc qui avaient saccagé Nantes, la plupart des malchanceux avaient un casier déjà chargés de conduites en état d'ivresse et autres délits mineurs, qui ont permis de les identifier trop facilement. Un seul d'entre eux a finit derrière les barreaux, pour avoir préparé des fumigènes artisanaux (!), il restera enfermé un an.

S'il y a eu carnage, ce fut de la part de la BAC, des CRS, GIPN et autres policiers présents... Au moins trois personnes ont perdu un œil, plusieurs journalistes ont été blessés, ciblés par des tirs de flash-ball et de grenades. D'autres manifestant-e-s sont mutilé-e-s à vie, certaines personnes traumatisées par le déchaînement de violences des féroces de l'ordre ce jour là.

Cette vidéo rassemble des séquences de violences policières du 22, et des témoignages de bless-é-e-s.



   0 

.^o GRAVOS
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -
!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!

#8 14-11-14 21:31:10

Filou Radikal
Sound System
Inscription : 27-05-13
Messages : 275
Implication :   

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

En parlant de GAV 2.0 : en voilà :

"interpellations en marge de la manifestation" ...

Tendancesouest 14nov. 2014

76actu 14nov.2014

Petit bonus infos, actus, conseils et astuce.

ICI

Et celle-ci qu'on se doit de partager... ça en dit long sur le niveau !!!

Dernière modification par Filou Radikal (14-11-14 21:32:23)

   0 

#9 14-03-16 11:27:09

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Violences policières : un rapport dénonce un risque d’impunité des forces de l’ordre
4882120_6_f4d4_des-policiers-armes-de-flash-ball-durant-une_6b1ba80faf8c22265674f0c629df8884.jpg




Au moment où l’Etat dote les brigades anticriminalité de la police d’armes de guerre, et alors que le Parlement discute d’un assouplissement des règles d’ouverture du feu par les forces de l’ordre, l’ONG française de défense des droits de l’homme Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) publie lundi 14 mars un rapport cinglant sur les violences policières. « On s’est demandé si notre message serait audible dans le contexte post-attentats, reconnaît Aline Daillère, auteure du rapport « L’ordre et la force ». En réalité, le moment est propice, car nous craignons des dérives dans un cadre législatif où les forces de l’ordre ont des possibilités d’usage des armes élargies. »

Au terme d’une enquête de dix-huit mois, l’ACAT dresse un état des lieux peu reluisant. Elle s’est en particulier penchée sur 89 cas de blessures graves survenues entre 2005 et 2015, et ayant entraîné la mort pour 26 d’entre eux. Ces affaires ont été recensées par le biais d’associations, d’avocats ou à travers des articles de presse, puisqu’il n’existe pas en France de recensement exhaustif et officiel.

Leur analyse fait apparaître un changement dans la doctrine du maintien de l’ordre. Pour Aline Daillère, « on glisse d’une conception où l’on maintenait à distance des manifestants à une conception où l’on vise ces manifestants. C’est flagrant avec le Flash-Ball », capable de tirer des balles en caoutchouc « à la vitesse d’un TGV ».

cbc7c3c6fe36.jpg



« Le recours de plus en plus important à des armes intermédiaires, à compter des années 1990, a entraîné un nombre important de blessés graves », relève l’ONG, en particulier à l’occasion de manifestations ou « d’opérations de sécurité dans des quartiers jugés sensibles ou des zones à défendre (Notre-Dame-des-Landes, Sivens) ». L’ONG dénombre depuis 2005 au moins 1 mort et 39 blessés graves par Flash-Ball, dont 21 ont perdu l’usage d’un œil. Trente pour cent de ces victimes sont mineures. Les risques, compte tenu notamment de l’impossibilité d’obtenir une visée précise sur une foule en mouvement, sont « totalement disproportionnés au regard des objectifs policiers », estime l’ACAT, qui recommande leur retrait total.

Les pistolets à impulsion électrique (PIE), utilisés depuis 2004, ne sont pas épargnés. L’ONG note un usage en « augmentation constante ». « Parce que considérés comme inoffensifs, ils semblent favoriser le recours à la force, au détriment de la négociation », s’inquiète le rapport, qui relève des utilisations abusives à des seules fins de menottages. L’ACAT recommande l’interdiction de leur usage en mode contact et l’enregistrement vidéo et sonore de leur emploi, alors que quatre personnes seraient décédées en France peu après l’utilisation du Taser ; même si, précise le rapport, « dans toutes ces affaires, la justice a conclu à l’absence de lien entre le décès et le tir de PIE ».

La réponse disciplinaire et pénale apportée aux allégations de violence policière illégale constitue d’ailleurs l’autre grand volet de l’étude. Il y est question d’« opacité profonde » et de « graves défaillances dans les enquêtes administratives et judiciaires effectuées à la suite de plaintes pour violences policières ».

59d7a8b720ee.jpg



Sur les 89 cas étudiés par l’ACAT, « seuls sept ont donné lieu à des condamnations ». Et ces dernières paraissent « faibles au regard des faits reprochés ou par rapport à d’autres types de condamnations prononcées pour des justiciables “classiques” ». L’ONG évoque un risque d’impunité, alimenté par un corporatisme qui pousserait, par exemple, des policiers ou des gendarmes à dissuader des individus de déposer plainte, ou à se rendre coupable de déclarations mensongères pour protéger leurs pairs.

Du point de vue du traitement en interne des affaires, l’ACAT regrette également la « clémence » des autorités disciplinaires lorsque l’usage de la force apparaît comme illégitime. Il en va ainsi dans le cas de cet enfant de 9 ans éborgné par un Flash-Ball à Mayotte en 2011, au cours d’une manifestation contre la vie chère. « Les autorités ont reconnu l’usage illégal de la force par le gendarme, qui n’a écopé que d’un blâme », constate Aline Daillère.

L’ONG regrette en outre que les inspections générales (IGPN et IGGN) ne soient saisies que des faits les plus graves, la majorité des enquêtes étant réalisées directement par les services, ce qui pose un « problème d’impartialité ». Ainsi, en 2014, sur 5 178 signalements reçus de la part de particuliers, seuls 32 ont donné lieu à des enquêtes de l’Inspection générale de la police nationale. En outre, sur les 35 fonctionnaires visés par des enquêtes administratives closes en 2014 concernant un usage disproportionné de la force, 40 % ont fait l’objet d’une proposition de classement par l’IGPN. Une IGPN à propos de laquelle l’ACAT note toutefois « une évolution positive en matière de transparence » alors qu’elle dénonce plus généralement une « opacité » des autorités, « qui ne communiquent absolument pas sur le nombre de personnes blessées ou tuées dans le cadre d’opérations de police ou de gendarmerie ».

2d14bab7ece7.png



L’ONG a d’ailleurs lancé une pétition à l’attention du ministre de l’intérieur en faveur de la publication de données précises et régulières. « Lorsqu’il y a une volonté de révéler les faits, on est tout de suite accusé de jeter le discrédit sur toute une profession, regrette Aline Daillère. Nous rappelons pourtant que les violences policières sont minoritaires et que c’est le fait de ne pas reconnaître ces victimes qui nuit à la profession. »



Source : Le monde



Pour signer la pétition : https://www.acatfrance.fr/action/violen … ansparence

   0 

#10 23-05-16 20:59:02

izwalito
Bass Traveller
Inscription : 13-05-16
Messages : 129
Implication :   

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds


Roué de coups à mon domicile sous les yeux de mon fils par des agents de police
    18 mai 2016 Par frozange Blog : Le blog de frozange

Témoignage : J’ai été roué de coups sous les yeux de mon fils par des agents de police qui ont violé notre domicile. En toute illégalité. Placé en garde à vue, privé d’eau et de nourriture, le procureur m’a fait libérer après 24h de cauchemar. Depuis, mon fils est traumatisé et notre famille vit dans la terreur que cela se reproduise.

Nous vivons en face de Charlie Hebdo. On a trouvé sur la façade de notre immeuble des impacts de balles. Nous vivons à deux pas du Bataclan, où j’ai perdu un ami. Et nous vivons dans la terreur. Oh, pas celle des terroristes, non… nous avons peur de la Police. Ma femme sursaute à chaque fois qu’elle entend une sirène. Je tremble lorsque l’on sonne à la porte. Mon fils de trois ans me vise avec son pistolet à eau avant de le rengainer maladroitement dans sa culotte étroite et il me donne des coups sur la poitrine, en riant. Avant, il se contentait de jouer avec ses voitures, ses playmobil. C’était avant. Maintenant, il veut jouer au policier qui tabasse papa sous ses yeux.

C’est un bel après-midi d’avril. Comme tous les jours, mon fils me tire par la main. « vavoom ! vavoom ! ». Il veut voir le camion des éboueurs qui ramasse les poubelles au rythme des lumières clignotantes. Il fait beau en ce mois d’avril, nous sortons sur la terrasse. Sa tête dépasse à peine de la rambarde de béton, je suis assis derrière lui, profitant d’un autre spectacle, celui de mon fils, le plus beau bébé du monde, hilare, fasciné, me regardant furtivement en pointant du doigt la voirie : »vavoom ! vavoom ! ».

j’ai cinq agents de police derrière ma porte, dont l’un armé d’un pistolet-mitrailleur. « ouvrez ! ou on défonce la porte ! ».

Au bout de quelques minutes j’entends, avec surprise, la police qui m’interpelle depuis le trottoir. Je me lève, les rassure : ils croyaient que le bébé était seul sur la terrasse. C’est alors que l’incroyable va se produire. Quelques instants plus tard, j’ai cinq agents de police derrière ma porte, dont l’un armé d’un pistolet-mitrailleur. « ouvrez ! ou on défonce la porte ! ». Je respire fort. Seul à la maison avec mon fils de deux ans et demi. Il y a quelques jours à peine, un ado menotté s’est fait tabasser. J’ai la loi pour moi. Pas d’officier de police judiciaire, pas de décision du procureur. Je refuse d’ouvrir. Mais comme j’allais l’apprendre à mes dépens, la police ne se soucie guère de respecter la loi.

« faudrait un permis pour être père ! Tu veux porter plainte à la police des polices ? Je vais te donner l’adresse ! J’y vais tout le temps ! »

Les agents de police ont appelé les pompiers, qui m’ont demandé à examiner mon fils pour s’assurer qu’il était en bonne santé. J’accepte, après leur avoir fait promettre que les agents étaient partis. Les pompiers m’avaient bien sûr menti : les agents ont foncé sur la porte entre-ouverte et se sont jetés sur moi sous les yeux de mon fils. Je me suis retrouvé plaqué sur le sol du palier ; le nez dans la moquette sale, les mains menottées tandis qu’on continuait à –littéralement- me piétiner. Ils m’ont laissé dans cette position pour répondre à leur interrogatoire.  Incapable de respirer, j’ai supplié que l’on me redresse. Pompiers comme policiers n’en ont cure. Il fallut que je m’arrête de respirer. Mon chien aboie, mon fils me regarde d’un air hébété. Je suis terrifié. Je vis un cauchemar digne des heures sombres de l’URSS. On me plaque contre le mur, l’air monte enfin à mes narines. J’ai failli mourir et je ne sais même pas pourquoi. Les insultes fusent : « faudrait un permis pour être père ! Tu veux porter plainte à la police des polices ? Je vais te donner l’adresse ! J’y vais tout le temps ! »

Sur le chemin, une voiture brûle un feu rouge. « On s’en fout ! on n’a pas le temps ! ». Normal : ils ont interpellé l’ennemi public numéro un

Pas moins d’une dizaine de personnes, policiers et pompiers, essaiment alors dans l’appartement. Je les entends ouvrir les placards, faire des commentaires salaces, priant sans doute de trouver un sachet de drogue ou une kalachnikov, n’importe quoi justifiant d’avoir dix personnes violant notre intimité et brutalisant un père de famille. Et plutôt que de me demander l’adresse où travaille ma femme, ils préfèrent fouiller les tiroirs et en sortir ses bulletins de paye. La pollution s’étend comme le pétrole sur la mer. La police sonne chez mes voisins, qui me voient menotté. Ils sont priés de dévoiler tout détail embarrassant à mon sujet. Les entretiens durant à chaque fois moins d’une minute, les voici encore déçus. Ils appellent alors la société où travaille mon épouse, puis vont la chercher sous le regard curieux de ses collègues. La pollution s’étend encore un peu plus. Mon chien se réfugie dans la salle de bain, aboyant sur la police. Mon épouse arrive en souriant, incapable d’imaginer la folie d’un état démocratique, croyant à un malentendu vite dissipé. Nous sommes séparés, chacun dans un véhicule. Sur le chemin, une voiture brûle un feu rouge. « On s’en fout ! on n’a pas le temps ! ». Normal : ils ont interpellé l’ennemi public numéro un. On nous conduit au commissariat du onzième, on refuse de l’entendre et je suis placé en garde à vue pour… violences sur mineur. Une accusation aussi incroyable qu’humiliante, qui ne repose sur rien, pas même un très vague nuage de fumée. Au commissariat on interdit à mon épouse de me voir, et on ne croit pas non plus utile de l’interroger sur cette accusation aberrante. Elle sera néanmoins convoquée le lendemain matin.

Un officier me hurle dessus en me notifiant ma garde à vue, c’est tout juste s’il ne me traite pas de monstre. On me conduit alors dans une cellule de dégrisement qui pue l’urine et le vomi. Pas de matelas. Pas de couverture. Le temps passe. Le même officier revient me voir, d’un ton cette fois doucereux, presque obséquieux.
« Dites, nos agents ont retrouvé une carte de presse chez vous… Vous travaillez pour quels journaux ? » c’était lui qui me hurlait dessus ? Je lui donne la liste, je le sens en train de flipper. « j’ai eu le procureur, il va requalifier l’infraction en manquement aux règles de sécurité ». Tout ça pour ça, et je n’ai même pas encore été entendu… « manquements aux règles de sécurité ? c’est une peccadille ça non ? ». Et lui de conclure : « oui, et encore, s’il décide de poursuivre… On se voit tout à l’heure pour l’audition, votre avocat est sur le point d’arriver ».

« Il n’y a pas d’affaire mineure ! on peut se faire tirer dessus n’importe où ! »

L’avocate est arrivée. Il est environ 22h30. Je suis privé d’eau et de nourriture depuis près de huit heures, ce que je ferai noter dans le procès-verbal. Surprise : ce n’est pas l’officier de tout à l’heure, pourtant présent, qui va m’interroger. C’est une femme, bâtie comme un rectangle, les cheveux rasés. Un vrai cliché. Même si son orientation sexuelle ne fait guère de doute et en soi n’a aucune importance, il est évident qu’elle fait tout pour faire oublier qu’elle est une femme, qu’elle se montrera plus dure qu’un homme et qu’elle veut ma peau. Officiellement, je suis toujours accusé de violences sur mineur. Pourquoi ne m’a-t-on pas vu sur la terrasse ? Parce que j’étais assis. Pourquoi avais-je refusé d’ouvrir ? j’étais dans mon droit. Cinq agents de police armés de pistolets mitrailleurs menaçant de défoncer ma porte.  J’avais peur pour mon fils, et c’était un peu disproportionné. A-t-on vraiment besoin d’un pistolet mitrailleur dans une affaire mineure ? « Il n’y a pas d’affaire mineure ! on peut se faire tirer dessus n’importe où ! ». Y compris par un père de famille ? Prenant l’air sur sa terrasse avec son fils dans un quartier archi-calme à deux pas du Marais ? Ben voyons. Pas grave, il suffit de la fabriquer l’affaire non mineure… Le dossier étant plus que maigre, la police a décidé de mentir pour charger la barque.

Quand la police ment, au point d’en devenir ridicule…

J’ai été roué de coups ? Légitime défense. Selon eux, j’ai mis deux policiers à terre sur les cinq, grâce à ma « puissance » : J’ai 52 ans, mesure moins d’un mètre cinquante, et je ne fais pas de sport. La version des policiers, quand on me voit, provoque toujours la même réaction : l’hilarité. Mon avocate se pince les lèvres pour ne pas exploser, tandis que mon interrogatrice insiste sur ma « puissance » qui n’aurait rien à voir avec mon âge ou ma condition physique. Peut-être devrais-je postuler chez les Avengers ? Grâce à ma « puissance », ce serait autant d’économisé sur les effets spéciaux.

Les mensonges ne s’arrêtent évidemment pas là. Le frigo est désaffecté (j’ai un somptueux réfrigérateur américain), l’appartement est insalubre (j’en ferai part à ma femme et à notre femme de ménage) et ils ont trouvé des couches sales qui trainent par terre (mon fils ne porte plus de couches depuis plus de six mois) mais nul doute que la police a toutes les preuves nécessaires sur les (deux) photos prises dans l’appartement.

je suis déféré devant un psychiatre, qui devra déterminer si je suis fou
Lorsque notre officier de police judiciaire imprime le PV, je suis pris d’un frisson : il y a au minimum une faute par mot. Elle est complètement illettrée, pas le moindre rudiment de grammaire ou d’orthographe, elle écrit de manière quasi-phonétique. Qui voudrait de quelqu’un dont le niveau de français est inférieur à celui d’un enfant de sept ans ? Elle est officier de police, pas moins. Encore un cliché de plus…
Après avoir signé, on m’annonce que je suis déféré devant un psychiatre, qui devra déterminer si je suis fou, et un médecin généraliste devra s’assurer que mon état de santé, malgré ma « puissance », est compatible avec la garde à vue.

On m’a changé de cellule. Mon compagnon dort sur l’unique banc, je m’allonge par terre avec mes pensées. Je n’ai pas de montre, on perd toute notion du temps. Impossible de dire quand la police vient de nouveau me chercher pour me conduire à l’hôpital. Les menottes, à nouveau. Je souffre, à cause des coups, à cause des menottes trop serrées. Je supplie presque qu’on les desserre : « les menottes c’est pas fait pour être agréable ! ». A l’hôpital, autre cellule, beaucoup plus grande. Nous sommes une demi-douzaine. Là aussi je réclame de l’eau, un peu de nourriture. Ils font semblant de ne pas m’entendre. Hôpital ou pas, la police reste la police.

Elle m’examine, choquée par les œdèmes, mais la police lui interdit d’évaluer mon ITT

L’entretien avec le psychiatre durera à peine cinq minutes, une conversation anodine au bout de laquelle il déclare que je ne suis pas fou. Quant au médecin de garde, c’est une jeune femme, mère d’un enfant en bas âge. Oui, comme moi elle aurait eu peur de la police, et est scandalisée par ce qui m’est arrivé. Il faut savoir que, contrairement à moi, elle a accès à l’intégralité du dossier. Vide, évidemment. Elle m’examine, choquée par les œdèmes, mais la police lui interdit d’évaluer mon ITT. Elle ne l’évaluera donc que verbalement : deux à trois jours, et décrit soigneusement mes blessures, afin que l’ITT puisse être officiellement établi : La police des polices y aura évidemment accès.

De retour au commissariat mon compagnon de cellule est parti : J’ai droit au banc, un matelas et trois couvertures. Au petit déjeuner, j’ai enfin droit à un biscuit. Mon premier repas depuis près de 24h. Je sais que c’est fini. Je ne bats pas mon fils. Ils n’ont rien. Et alors ? les services de l’enfance vont l’enlever. On n’est pas à une erreur judiciaire près. Lorsque je rentrerai chez moi ma femme ne serait plus là. Elle aura eu trop honte de son mari. L’appartement sera vide, ma vie brisée.

Mon bras meurtri, j’essaye de trouver la position la plus confortable, essayer de dormir… Impossible évidemment. On me laissera sortir à la dernière minute de ma garde à vue. Refus de me laisser téléphoner, je dois rentrer à pieds. Vais-je seulement pouvoir entrer chez moi ? Au sortir de l’enfer je croise les fêtards du samedi soir. Ils rient, parlent, draguent, s’empiffrent… Un autre monde sous ce beau soleil d’avril que je redécouvre.

Je sonne chez moi, l’estomac noué. Ma femme est là, elle m’ouvre, tombe dans mes bras. Le visage de mon fils s’éclaire, le chien me saute dessus. J’ai fondu en larmes. Elle me racontera ce qui s’est passé. Le chien devant la porte, refusant de bouger. Mon fils déambulant partout en criant « Papa ! Papa ! ». La convocation à la police, où l’on essaye de lui faire dire que je le frappe…

L’état d’urgence est une réalité : fuir ce pays, au plus vite.

Nous vivons dans la peur d’une autre bavure.  Les voisins pensent que je suis un monstre : à ma femme on demande « le bébé va bien ?» et pas à un mot à mon sujet. C’est bien connu : pas de fumée sans feu. Le cauchemar ne s’arrêtera pas, jamais. Huit jours plus tard, on m’appelle en masqué : la police du 17e veut me voir, refuse de me dire pourquoi, et précise qu’il s’agit d’une « initiative personnelle ». Je lui explique que le code de procédure pénale lui impose de me donner le motif. Elle me menace « on viendra vous chercher, le procureur nous donnera l’autorisation ». Un frisson glacé me fige, tout recommence… « envoyez-moi une convocation, avec le motif. Puis je me rendrai dans vos locaux ». Je ne recevrai pas la convocation, et le procureur a manifestement refusé que l’on « vienne me chercher ». C’était il y a un mois. Nous vivons plus que jamais dans la peur, ça aurait été la fin d’une famille moins soudée. « La France tu l’aimes ou tu la quittes ». L’état d’urgence est une réalité : fuir ce pays, au plus vite. Nous avons décidé de tout vendre. Un choix facile…



source: https://blogs.mediapart.fr/frozange/blo … -de-police

   0 

#11 05-06-16 11:54:15

izwalito
Bass Traveller
Inscription : 13-05-16
Messages : 129
Implication :   

#12 05-06-16 12:04:41

lapin
Administrateur
Inscription : 11-07-11
Messages : 12 531
Implication :   76 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Qu'ils aillent ce faire enculer RSF et leur co-fondateur Ménard de merde...

Cela étant dit merci pour l'ajout des vidéos

   0 

#13 05-06-16 14:06:49

alexx
Bass skwatteur
Inscription : 09-01-13
Messages : 286
Implication :   11 

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Cela fout trop la haine de voir çà, et quand on voit la masse endoctriner par les médias ce n'est pas près de changer voire même de s'accentuer.

   0 

#14 05-06-16 14:38:05

fanch sinatra
Membre +
Inscription : 20-08-12
Messages : 719
Implication :   10 
Site Web

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Un topic malheureusement trop riche en actu...

   0 

Mieux vaut mourir que de ne plus vivre

#15 06-06-16 10:10:38

Gabriel
Je viens d'arriver, je paye ma tournée !!
Inscription : 30-03-16
Messages : 1
Implication :   
Site Web

Re : [Centralisation] Bavures, Violences ... - Info against Salauds

Le jour ou les flics se rendrons compte qu'il sont au service d'un état qui les abrutis et déshumanise il arrêterons peut-être de taper aveuglément sur tout ceux qui les gênes

   0 

Pied de page des forums

BE 3.0 brought to you by : FluxBB

Legal & DMCA